"Le village" - Emmanuel Chastellière

"Le village" - Emmanuel Chastellière - éditions de l'instant

Deuxième publication des éditions de l'instant, une jeune maison d'édition liégeoise que j'affectionne tout particulièrement, et premier roman pour Emmanuel Chastellière. "Le Village" est une histoire qui oscille entre onirisme et cauchemar, entre fantasy et fantastique, mais aussi très certainement un premier roman très réussi et plus que recommandable.


L'histoire de "Le Village"


Une jeune fille se réveille un matin dans une demeure inconnue.
Livrée à elle-même au cœur d'un village aussi étrange que désert, privée de ses souvenirs, elle va bien vite se rendre compte que les secrets de son passé sont liés à ceux des anciens habitants des lieux.
Pour se défaire de ces liens invisibles et espérer quitter ce village aux allures de prison hors du temps, elle va devoir raviver les cendres d'un bûcher centenaire...

(Quatrième de couverture du roman publié par les éditions de l'instant)


Mon avis sur "Le Village" d'Emmanuel Chastellière


Pour ceux qui auront également lu le premier roman publié par les éditions de l'instant ("Un étranger en Olondre" de Sofia Samatar, excellent!), ce que l'on remarque rapidement, c'est l'amélioration énorme de la mise en page. Et en plus, le livre se paye le luxe d'une couverture signée Marc Simonetti, si c'est pas grande classe ça ! Le plaisir du regard et le confort de lecture en mains, je me décide de me plonger dans le premier roman de cet auteur qui m'est totalement inconnu lors de mon dernier voyage en Tchéquie. Mais aussi un écrivain qui se révèle être une belle découverte. 

J'apprécie beaucoup ce genre de récit où on est immédiatement plongé dans le vif du sujet. Pas d'introduction inutile ni de blabla poussif. Non, Emmanuel Chastellière nous plonge directement dans l'angoisse de l'inconnu. Lorsque la jeune fille se réveille dans un lieu inconnu, déboussolée mais poussée vers l'extérieur, elle se retrouve très vite coincée dans un lieu étrange, un village maudit depuis cent ans qui se révèle être un danger pour elle. Ce danger mortel est matérialisé par les docteurs de peste qui avec leurs costumes et masques sont tellement dépersonnifié qu'ils offrent un spectacle d'autant plus angoissant que leur rôle était lui-même macabre. Cherchant à survivre, la jeune fille va rencontrer les enfants perdus (Peter Pan?). Jeunes comme elle, ils semblent tous être les seuls survivants dans ce village maudit. Le mal rôde, la mort est au coin de chaque rue. Et pour survivre, les enfants doivent s'unir malgré leurs différents.

Coincé dans ce village, Emmanuel Chastellière offre un huis clos très efficace. L'angoisse pointe son nez dès le premier chapitre, ensuite rapidement le rythme s'accélère et la jeune fille se retrouve face à la mort personnalisée par les docteurs de peste. Comment vivre dans un monde tel que celui-là ? On ne peut pas s'échapper du village maudit et la vit se résume à la survie. Dans cette noirceur d'un monde clos, Emmanuel Chastellière offre aussi le récit de jeunes gens qui se découvrent, s'opposent et s'aiment. Tout à la fois récit fantastique et fantasy, "Le Village" est aussi un récit sur l'adolescence. Un récit cauchemardesque mené tambour battant et qui se lit très rapidement tant le rythme imposé par l'auteur est prenant. 

Avec "Le Village", Emmanuel Chastellière offre un récit sur la jeunesse, mais pas forcément pour la jeunesse. L'histoire de jeunes gens devenus adultes par la force des choses dans un monde noir, maudit et clos. Un récit qui plaira aux amateurs de Peter Pan et de "Sa Majesté des Mouches" de William Golding. Emmanuel Chastellière livre ici un premier roman très réussi et qui mérite d'être découvert. Un auteur dont je lirai les prochaines publications avec plaisir.


A propos d'Emmanuel Chastellière


Né en 1981, Emmanuel Chastellière est romancier et nouvelliste vivant de sa plume comme traducteur professionnel. Il est également le co-créateur du site web Elbakin.net, webzine fantasy bien connu aujourd'hui.
"Le village" - Emmanuel Chastellière "Le village" - Emmanuel Chastellière Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, septembre 21, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.