"Semences" - Jean-Marc Ligny


Avec ce livre, Jean-Marc Ligny termine son triptyque climatique commencé avec "Aqua TM" et continué par "Exodes". Moins sombre que ces deux précédents ouvrages, "Semences" se veut plus positif en offrant un road-trip qui montre que malgré les événements climatiques l'homme a la capacité de s'adapter et de rebondir.


L'histoire de "Semences"


La Terre dans le futur. En 3 siècles, le climat s'est emballé et la planète bleue est devenu un lieu bien difficile à vivre. 

Denn et Nao sont deux jeunes gens d'une tribu cavernicole d'Amérique du Nord, obligés de vivre dans l'obscurité des cavernes pour ne pas cuire au soleil tant la chaleur est élevée la journée. Denn est différents des autres personnes de leur tribus, tant de caractère que de peau.Un jour un homme étrange arrive sur leur côté, un homme à la peau jaune, à moitié mort et bardé d'objets inconnus et interdits dans leur tribus car ils représentent la technologie qui a provoqué la chute de l'homme. Comment cet homme a-t-il pu traverser le désert ? D'où vient-il ? Et pourquoi est-il venu jusqu'ici ? 

Cet homme portait avec lui le cadavre d'une fourmite morte. Ces fourmites sont des fourmis modifiées, bien plus grosses et vivant en micro-sociétés mobiles. L'une de ces sociétés vit en symbiose avec la tribu de Denn et Nao. Leur père de celle-ci lui a enseigné comment travailler avec elle, comment communiquer de manière quasi télépathique. 

Mais cet homme venu du Grand Nord portait également un foulard sur lequel est représenté ce qui semble être un monde merveilleux. Un espace plein de verdure. Un lieu où la vie exulte et semble facile comparée au désert aride dans lequel vive Nao et Denn.

L'un et l'autre vont quitter la tribu pour traverser le désert et le contient dans le but de trouver le pays d'origine de cet étranger. Ils espèrent trouver ce paradis perdu qui semble exister dans le Grand Nord. Mais pour cela, ils vont devoir faire un long chemin, à travers la chaleur du désert, à la rencontre d'autres tribus, d'autres hommes, d'autres survivants jusqu'à trouver la voie vers le Groenland.



Mon avis sur "Semences" de Jean-Marc Ligny


Bien moins sombre que le précédent "Exodes" et bien plus loin dans le temps que celui-ci, ou le premier "Aqua TM", "Semences" nous emmène sur la route à la recherche d'un paradis perdu. Dès le début, le lecteur sait que celui-ci n'existe pas. Le roman s'ouvre d'abord sur un prologue qui nous raconte la vie de Natsume au Groenland. Celui-ci décide de quitter sa tribu inuit après la mort de sa soeur. Celle-ci est mort à cause d'une maladie tropicale transmise par les moustiques. Malheureusement pour lui, la tribu inuit ne le croit pas car pour elle la magie est suffisante pour faire fuir les mauvais esprits. Ayant observé l'arrivée de fourmite sur leur île, Nao est déterminé à découvrir d'où elles viennent.

En route vers le Sud, c'est sur la côte, à côté de la caverne de la tribu de Nao et Denn qu'il vient mourir. Juste avant, il a le temps d'échanger quelques mots avec Nao et Denn, de tenter de se faire comprendre. Ceux-ci, se fiant à son foulard, décide de partir vers le Nord, à la source du paradis terrestre représenté par le foulard de Natsume. Mais Nao et Denn se leurent, leur espoir est vain. Néanmoins, c'est un espoir et sur cette base ils se mettent en route vers un nouvel avenir. 

En chemin, ils vont croiser les tribus du désert, une cité des Âges Sombres habitée et en voie de reconstruction, etc. La route est longue et pavée d'embuches pour arriver au Groenland, mais elle offre de nombreuses rencontres . En route se tisse un lien amoureux entre Denn et Nao. Voué à se marier dès leur retour dans la tribu, l'un comme l'autre se voyaient comme frère et soeur. Mais chemin faisant et leurs hormones s'y ajoutant, il naît quelque chose entre eux que la relation physique ne fera qu'améliorer. Là-dessus, Jean-Marc Ligny s'éternise un peu. La découverte de l'un et l'autre se fait en pleine innocence, sans tabous et avec une effervescence qui gêne parfois leur entourage d'ailleurs. Cela en est parfois amusant mais pour eux, il n'y a plus aucune religion offrant un tabou sur le sexe et le plaisir. Leur religion à eux, c'est celle de Mère Nature qui a remplacé ce tabou par un autre : celui de la technologie. 

Pourtant, celle-ci les fascine. On la retrouve dans les objets de Natsume, ces objets que Denn et Nao ont emporté avec eux. De son côté Nao a emporté une partie de la colonie de fourmites de leur tribu. Via le lien symbiotique qui les lie à Nao, les fourmites apportent régulièrement leur aide à Nao et Denn. Mais in fine, ce qui se révèle tout doucement, c'est que ces fourmites sont plus adaptées que l'homme à l'état actuel de notre terre. Comme si après l'ère des hommes venait l'air des insectes. 

"Semences" est la continuité de "Aqua TM" et "Exodes". Il n'en a hélas pas la même force. Pourquoi ? D'abord parce que le roman est moins sombre. Il faut bien avouer que dès qu'il y a une forte teinte de noir, au mieux ça marche. Cela doit être du à la mauvaise propension de l'homme à tout mettre au noir ? Néanmoins, "Semences" est un bon livre et j'ai aimé lire ce livre. On y fait un voyage digne d'un roman de Pierre Bordage. Ces deux jeunes humains, Denn et Nao, offre une vue plus positive de la vie. Leur parcours est positif. Il cherche un eden inexistant mais il cherche un avenir plutôt que de fuir des événements sombres. Cela dit, ils quittent quand même une tribu moribonde dont la consanguinité pousse vers la dégénérescence. 
Par l'âge de ses personnages et par son aspect plus positif, "Semences" pourrait se classer dans le young adult. On peut aisément le conseiller à un public adolescent qui d'ailleurs se retrouvera sans doute également dans la découverte de la sexualité de Denn et Nao.

Bref, "Semences" reste un bon livre bien que moins bon que les deux précédents. Mais est-il possible de faire aussi bien que "Aqua TM" ? Etait-il possible et nécessaire de faire plus sombre encore que "Exodes" ? L'intérêt ici est plutôt d'offrir une vision plus positive, celle d'une possible renaissance de l'humanité, tout en montrant ce vers quoi nous pouvons arriver si l'humanité continue à agir de ma inconsidérée avec les ressources naturelles. Une bonne lecture pour ma part.


A propos de Jean-Marc Ligny

Jean-Marc Ligny est un auteur français né en 1956. Auteur de très nombreux romans et nouvelles, il a offert au public des ouvrages voyageant entre science-fiction, fantastique et thriller. Il a reçu plusieurs prix pour ses écrits : Prix Rosny Aîné, Prix Tour Eiffel, Grand Prix de l'Imaginaire, Prix Julia Verlanger, Prix Bob Morane et le Prix Une Autre Terre. Il est aujourd'hui réédité chez L'Atalante, ActuSF, Folio SF, Multivers...
 
"Semences" - Jean-Marc Ligny "Semences" - Jean-Marc Ligny Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, avril 03, 2016 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Cette notion de "young adult", déjà vue sur d'autres articles, me fait un peu peur... Mais bon, maintenant qu'il est sur ma PAL, ce serait dommage de ne pas le lire ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La notion de "young adult" vient essentiellement du fait de l'âge des personnages à mon avis. Ne te prive pas de cette lecture ;-)

      Supprimer

Concours

Fourni par Blogger.