"La stratégie des As" - Damien Snyers

La stratégie des As - Damien Snyers
Premier roman du liégeois Damien Snyers et un livre de fantasy nerveuse qui nous amène dans un récit de vol non-dénué d'humour. Un bon moment de lecture détente pour moi. Hâte de voir ce qu'il nous livrera par la suite. 


L'histoire de "La stratégie des As"


Construit comme un film de casse, "La stratégie des As" de Damien Snyers est un pur roman d'aventure. James l'elfe, Elise la demi-elfe et Jorg le troll offre une équipe efficace et bien rodée. Après une arnaque au concours de bières dans un bar, nos trois amis se retrouvent embarqués dans une nouvelle mission : voler une pierre précieuse pour le compte de types un peu louches.  Le montant est à l'avenant, alors autant accepter. D'autant plus maintenant qu'un bracelet explosif est fixé au poignet de James. S'ensuit une série de préparations pour réaliser le casse du siècle, surtout si James veut vivre.


Mon avis sur "La stratégie des As"


Pas facile d'aller chroniquer le livre d'un pote. Mais ce n'est pas le premier à passer sous le regard de ma critique. Mais comme j'ai été charmé par le livre, par le plaisir détente et aventure qu'il offre autant se lancer les yeux fermer. 

En moins de 250 pages, Damien Snyers arrive à nous livrer un roman assez agréable. Rythmé comme il se doit, son livre nous rappel des films comme Ocean's Eleven.  Un bon récit de casse quasi irréalisable donc avec des personnages biens typés, voir archétypés dirons certains mais qui campent des rôles comme on peut en trouver chez Terry Pratchett. D'ailleurs, comme chez ce dernier, Damien Snyers joue la carte de l'humour. C'est presque continuellement que l'on se retrouve à sourire. D'ailleurs on sent bien que l'auteur s'est amusé lui-même à écrire ce récit.

Photo du livre La stratégie des As - Damien SnyersLe monde de "La stratégie des As" est pas mal non plus. Damien Snyers ne perd pas de temps inutile à décrire tout son monde. On apprend par touche certains détails, mais pour le reste, nous n'avons pas besoin de connaître tout d'une ville pour profiter de la balade. C'est pareil ici. Et pour le coup, bonjour le décalage et l'exotisme. Enfin, pour l'exotisme, bienvenu dans le nord européen : la Pologne. Plus précisément, l'uchronique "New-Krakow". Une cité et une Europe teintée de fantasy avec la présence d'elfes, de trolls, d'humains et autres races parfois mixtes, ainsi que de magie. Insérant la fantasy dans un contexte européen on se trouve dans ce que l'on pourrait appeler une uchronie large. Damien Snyers y ajoute en plus quelques notes de steampunk pour embellir le tout. Sur ce derniers points, j'ai apprécié le fait que cela soit un décor, que cela offre un contexte et pas une fin en soi comme dans certains romans où l'on aime déballer le plus d'objets à vapeur possible. Non, ici le but principal du récit : c'est le casse, le vol du bijou précieux. D'ailleurs, on appréciera également le fait que l'auteur ne se perde pas dans de multiples sous-récits. Cela peut paraître assez linéaire pour certains, mais vu la vague actuelle des méga-récits à multiples embranchements, un one-shot court et énergique fait toujours bien plaisir. 

Mis à part son récit, mis à part la fantasy, Damien Snyers glisse l'air de rien quelques petites réflexions sur le racisme, les classes sociales, le vieillissement, etc. Pas de grand discours, pas de moralisme, juste des réflexions posées par James au fil du récit. Et personnellement, j'aime assez bien que la fiction soit un vecteur pour porter des réflexions, soient-elles brèves et inachevées. A nous lecteurs de la porter plus loin.

Petit originalité peut-être, si c'en est une. La fin de "La stratégie des As" ne se termine pas juste sur la fin du casse. L'aventure terminée, on accompagne encore nos personnages le temps de quelques pages. Profitant de leur fin de mission, de nouvelles voies s'offrent à eux. Et surtout le récit termine sur un sentiment positif. J'en veux pour preuve le dernier paragraphe qui offre une vision positive de la vie, ce qui est bien à l'opposé de la morosité ambiante actuelle. Et croyez-moi : ça fait du bien.

Bref, "La stratégie des As" de Damien Snyers est un bon roman de détente. Certes ce ne sera pas le roman du siècle, mais cela n'en a pas la prétention. On passe ici un bon moment, on sourit souvent, on on s'offre quelques réflexions, on se plonge dans une aventure rythmée et on ressort avec une vision positive. Que demander de plus ?

Par ailleurs, lors de la dédicace de son livre, Damien Snyers m'a lancé un défi : retrouver toutes les références musicales présentes. Je les ai toutes trouvées, sauf une : une référence à un groupe polonais. Saurez-vous retrouver vous aussi les références musicales ? Un indice : elles se trouvent dans la musique metal.

Un autre bonus ? Deux même. Une nouvelle nommée "Mila" où on découvre un peu plus l'une des personnes apparaissant dans le récit de "La stratégie des As". Plus une interview de Damien Snyers par ActuSF.


A propos de Damien Snyers


Photo de Damien Snyers à la Foire du Livre de Bruxelles 2016Damien Snyers est un jeune auteur belge vivant à Liège. Son premier roman publié chez ActuSF se nomme "La stratégie des As". Dammien Snyers fait également partie du groupe liégeois des Ardents de l'imaginaire.


A lire ailleurs, l'avis de Doris et Black Wolf.


Le livre chez ActuSF.
"La stratégie des As" - Damien Snyers "La stratégie des As" - Damien Snyers Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, mars 17, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.