"Techno Faerie" - Sara Doke

Cela faisait longtemps que je souhaitais lire un livre de Sara Doke. Celui-ci est le premier, un roman construit sur une série de nouvelles faisant un tout cohérent. Une histoire qui mélange la SF et le merveilleux. Un récit qui fait voyager à travers le temps et l'espace, tout en titillant l'homme sur l'interculturalité et la manière de gouverner la nature.


L'histoire de "Techno Faerie"


Dans le récit de Sara Doke, les fées sont partie prenante du monde. Ou plutôt le peuple de la Faerie. Dans celui-ci, sous le vocable de fées, on y retrouve aussi des lutins et autres gobelins.  Mais rassurez-vous, tant les fées que l'univers de Sara Doke sont loin de l'imagerie de la fée clochette que l'on connaît.

Jusqu'à il y a peu, le monde de Ferie vivait séparé de celui des hommes. Le monde de ces derniers opposait tout à celui des fées, mais celles-ci sont revenus aux yeux des hommes et les enfants-faes favorisent les échangent entre ces deux mondes a priori antagonistes. Mais de cette rencontre naît un métissage qui offre une nouvelle évolution à notre monde, une technologie nouvelle, une ouverture réelle à la nature et à une vie plus symbiotique avec cette dernière plutôt que prédatrice et destructrice. Cette nouvelle unité entre le monde des hommes et des Faes ne se fait pas sans mal. Il faut compter sur les résistants Faes qui y sont opposé, jusqu'à passer par le terrorisme ; et sans oublier les nombreuses allergies des Faes aux métaux des hommes. Rien ne sera évident, mais la rencontre des deux mondes, leur métissage offre une avancée importante pour chacun de ces peuples, jusqu'à les emporter dans l'espace à la rencontre d'un nouveau monde.

"Techno Faerie" est un roman qui est complété par des fiches descriptives des 88 principales faes et de nomreuses illustrations par Bigot, Booth, Calvo, Cardinet, Caza, Ellyum, Fructus, Gestin, Jozelon, Larme, Lathrop, Malvesin, Mandy, Muylle, Nunck, Tag, Verbooren, Zandr et Zariel.


Mon avis sur "Techno Faerie" de Sara Doke


Bon, moi les fées, c'est pas trop mon truc. En fait, cela ne l'est pas du tout. Vous savez, les petits êtres avec les petites ailes éthérées et les paillettes magiques. Bof. Néanmoins, le monde de Faerie créé par Sara Doke est juste totalement différent de ce que l'on connaît. Alors, titillé, j'avais envie de découvrir ce que son mélange particulier pouvait offrir.

Le monde de Faerie est  considéré comme parallèle au nôtre. Chez Sara Doke, c'est la même chose, les Faes vivent en dehors du monde des hommes. Quelque chose a séparé l'homme de la Faerie il y a de nombreux siècles. La vie des uns avec les autres semblait totalement impossible. Néanmoins, les choses changent et c'est souvent la jeunesse qui ouvre les premières portes. De là, s'ensuit une nouvelle évolution. Une rencontre entre deux peuples que tout oppose. Un échange culturel s'opère, mais également un échange technologique. Et ce dernier est peut-être la chose la plus improbable dans un récit de fées, non ? Sara Doke plonge rapidement dans le métissage du merveilleux avec la science-fiction dans "Techno Faerie". De cette échange technologique, beaucoup de choses vont changer. Le monde évolue différemment de ce que l'on connaît aujourd'hui. L'acceptation de l'autre et de la nature se fait autrement, mais non sans résistance. Le changement ne se fait jamais facilement. Mais cette rencontre des deux peuples, l'évolution technologique qui s'ensuit offre un nouveau monde métisse qui devient plus important que la somme des deux mondes séparés. Une évolution qui amènera ce nouveau peuple vers les étoiles, à travers le vide, jusqu'à la découverte d'un nouveau monde. 

"Techno Faerie" est fix-up, c'est un roman construit sur base de différentes nouvelles. Le tout offre un récit cohérent mais dont les chapitres sont des instantanés de périodes différentes. C'est déroutant si l'on s'attend à lire un roman avec un personnage clair et défini que l'on suit, qui évolue et participe au dénouement de l'histoire. Ici, c'est plus souple que cela, et si héros il y a, on prendra la peuple de la Faerie qui est suivi tout au long de cette rencontre des deux peuples. 

Par ailleurs, le fait que ces différents chapitres soient des nouvelles différentes offre également des styles différents aux récits. La méthode narrative change, le premier texte interpelle directement le lecteur là où un extrait de journal de presse, mais la narration plus habituel est également présent, rassurez-vous. Cette diversité de ton et de narration interpelle, c'est assez intéressant. Néanmoins, on sent que les textes ne sont pas tous écrits à la même période. Certains sont mieux maîtrisés, plus percutant ou touchant. Tout cela pour dire que certains chapitres m'ont paru vraiment très bien et d'autres moins. Un peu comme dans un recueil de nouvelles. 

"Techno Faerie" est un roman qui tient plus du recueil de nouvelles cohérent que du roman comme on l'entend généralement. L'idée de Sara Doke est originale, car en mélangeant monde féérique et technologie, on arrive quelque part entre science-fiction et merveilleux. Cependant, n'étant pas touché par les fées, j'avoue ne pas avoir été capté par tous les récits. Un livre que je conseillerais donc aux amateurs de fées. Par contre, j'ai énormément apprécié le côté engagé du récit. Sara Doke offre des questions sur l'écologie bien sur, ce qui revient régulièrement, mais aussi sur la différence et la rencontre de l'autre. Un texte qui montre que la rencontre de l'autre, si elle ne se fait pas sans mal, offre au final bien plus que ce que l'on pouvait espéré. 


A propos de Sara Doke


Sara Doke est une traductrice, auteure et anthologiste belge. On lui doit, entre autre, la traduction des récits de Paolo Bacigalupi en français. On a pu retrouver une partie de ses nouvelles dans la revue Fiction et diverses anthologies, dont "Bruxelles Noir".
"Techno Faerie" - Sara Doke "Techno Faerie" - Sara Doke Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, janvier 24, 2016 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.