"Les neiges de l'éternel" - Claire Krust

Lors de la rentrée littéraire, les Indés de l'Imaginaire refaisait une sortie commune avec des parutions fantasy. Claire Krust était la nouvelle venue chez ActuSF avec son très plaisant "Les neiges de l'éternel".

L'histoire de "Les neiges de l'éternel"


Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur.
Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

(quatrième de couverture du roman de Claire Krust, paru chez ActuSF en 2015)


Mon avis sur "Les neiges de l'éternel" de Claire Krust


En vieux pratiquant d'arts martiaux, un roman qui se passe dans un univers japonisant, cela me plaît souvent. Sauf si c'est une histoire de sabreurs où l'on sent que l'auteur ne connaît le katana que par Kill Bill plutôt que par la pratique réelle. Ici pas de samouraïs, ni de ninjas. Et finalement, j'aime autant ça qu'un roman d'épées mal écrit. Cela dit, Claire Krust nous invite plutôt dans un voyage introspectif et lorgnant finalement plus vers le fantastique que la fantasy telle qu'on la perçoit généralement aujourd'hui.

Dans un Japon fantasmé plutôt qu'historique, Claire Krust nous invite à suivre plusieurs récits se passant en hiver. Avec un tel climat, on est d'office plongé dans une ambiance lourde pensez-vous ? Pas tant que cela. Cela influe surtout sur la lenteur du récit. Quand l'hiver est là, la vie prise d'une certaine langueur tourne au ralenti. Dès lors, on a le temps de se tourner vers l'introspection, ce qui offre au lecteur des personnages d'une certaine profondeur "malgré" la brièveté des récits

Je dis "malgré" car "Les neiges de l'éternel" est parfois considéré comme un fix-up, un assemblage de nouvelles. Je ne sais pas si c'est purement le cas, mais on peut le considérez comme tel. Et par conséquent, nous faisons face à un assemblage de cinq textes courts sur 344 pages. Pourtant, "malgré" la brièveté des récits, Claire Krust offre de beaux récits, de belles introspections et de bons moments de lecture. Mais mieux qu'un fix-up, il y a des liens entre les différents récits, et on peut vivre au travers de ces récit la longue déchéance de la famille d'un noble. Une longue tragédie qui touche différentes personnes à différentes époques.

Lu il y a de longues semaines, que me reste-t-il de ce roman en tête ? D'abord le style de Claire Krust que j'ai trouvé assez serein et posé. Néanmoins, le récit possède sa dose de douleur et de mélancolie hivernale. Avec "Les neiges de l'éternelle", l'auteure livre une première entrée en matière plus que convaincante avec une histoire oscillant entre récit historique et fantastique offrant la part belle à l'introspection. Un roman assez agréable. Un livre dont je garde un bon souvenir de lecture et que je conseillerais plus que facilement la lecture. Une auteure surement à garder à l'oeil.


A propos de Claire Krust


Claire Krust est une jeune auteure française originaire de Lille. Etudiante en métiers de la rédaction, "Les neiges de l'éternel" est son premier roman".

"Les neiges de l'éternel" - Claire Krust "Les neiges de l'éternel" - Claire Krust Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, décembre 16, 2015 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Je le note, il me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma liseuse, je le lirais peut-être dans les vacances, il a l'air sympathique ^^.

    RépondreSupprimer
  3. @ Nahe : Bonne lecture alors ;-)

    @ Vert : Profites des vacances, en plus il n'est pas très long et se lit très bien.

    RépondreSupprimer
  4. Un bon roman en effet. Je garde un joli souvenir de cette ambiance à la foi froide et sereine.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.